Les thématiques de la conférence

Le transport public urbain, quelle approche durable en Afrique ?

De plus en plus, au niveau mondial, de nouvelles solutions de transport dans les villes s’offrent aux usagers avec un redoublement d’efforts et de compétitivité entre les opérateurs publics ou privés. Les initiatives africaines sont à leur balbutiement mais s’initient.
Les sociétés de transport tendent à développer des solutions à forte proximité avec les besoins des usagers tout en prenant en compte les contraintes de vie en milieu urbain, par exemple, la dualité « Tramway-Bus » se pose systématiquement.
Par ailleurs, face à une multiplicité d’offres et à des contraintes chaque jour plus fortes, les municipalités doivent composer leurs bouquets de solutions de transport pour les citoyens et mettre en place des Plans de Déplacement Urbains de plus en plus complexes.
- Quelles sont les nouvelles solutions accessibles aujourd’hui en matière de mobilité ?
- Quelles technologies au service de cette mobilité durable, aujourd’hui et demain ?
- Quelles sont les spécificités marocaines et africaines en matière de besoin en transport public urbain ?
- Quelles expériences durables ont d’ores et déjà été initiées et lesquelles fonctionnent ?
- Les transports urbains sont-ils dans l’obligation de s’adapter à une « Ubérisation » grandissante et à fort succès auprès des usagers ?
- Le transport artisanal a toujours été prépondérant en Afrique. Son association avec les nouvelles technologies peut-elle changer la donne ?

 

Les solutions de financement en Afrique

La question cruciale pour les projets de mobilité durable en Afrique reste celle du financement. Dans le cadre de la COP22, 24% des financements climat du fond vert (Green Climat Fund) sont alloués aux projets d’adaptation, soit aux pays du Sud. Une partie sera ainsi utilisée par le secteur Transport.
Les financements émanant des banques institutionnelles (BAD, BID) restent insuffisants pour couvrir les besoins du continent africain. Seule solution : mobiliser les financements privés aux côtés des institutionnels positionnés en leviers financiers.
- Quels mécanismes de financements pour adresser les besoins africains ?
- Quelles sources de financements privés sont éligibles et accessibles pour l’Afrique ?
- Pourquoi les solutions type PPP ne se développent pas davantage ?
- Comment aligner les conditions de financements avec des portefeuilles de projets bancables ?

 

La mobilité électrique

Les solutions technologiques en matière de mobilité électrique sont aujourd’hui disponibles, elles ne cessent d’évoluer en performance. Le marché dispose aujourd’hui de solutions opérationnelles et les premiers déploiements sont engagés au niveau mondial. Des progrès sont encore attendus en matière de performances opérationnelles comme l’autonomie des véhicules, ou l’interopérabilité entre équipements.
La mobilité électrique s’inscrit par ailleurs dans un schéma plus large, celui des « smart grids » en milieux urbains.
- Quelle est l’offre actuelle du marché et quels en sont les premiers opérateurs ?
- Quelle stratégie pour généraliser la mobilité électrique au Maroc et en Afrique ?
- Comment ces offres nouvelles vont évoluer ? Quels impacts et à quelles échéances ?
- Le rôle du secteur privé aussi bien en matière d’opérateurs que d’équipementier ?

 

La modernisation des infrastructures

Les infrastructures concernent le rail et la route de manière générale. Les autoroutes doivent faire face à des trafics de plus en plus denses où la sécurité de l’usager est la priorité absolue. De même le rail doit faire face à des densités de transport accrues pendant les heures de pointes en ville.
- Quelles interactions entre les infrastructures de transport et les solutions de mobilité durable ?
- Vers quelle modernisation des infrastructures : l’Afrique se réveille-t-elle vraiment ?
- Quels sont les exemples à suivre en Afrique en matière de grandes infrastructures de transport public urbain et interurbain en Afrique ?
- Des solutions innovantes pour la route : la route de 5ème génération, route solaire, la route à énergie positive ?